Forum de discussion Narcotiques Anonymes

Les propos échangés sur ce forum sont l'expression d'individus. Ils ne représentent ni n'engagent, en aucun cas, Narcotiques Anonymes.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Tout contributeur s'engage à respecter la charte des utilisateurs du forum de discussion, le guide de bon usage du forum et la netiquette.

#1 06 04 2017 11:08:38

naïs
Membre

La puissante guérison de l'amour

J'avais un mental assassin qui avec des pensées courtes et direct m'atteignait au quotidien.
J'avais vécu si longtemps de cette manière qu'il faisait partie intégrante de moi sans que je pense à le remettre en cause.
Des pensées qui étaient devenues des croyances, des pensées structurées négatives qui avaient la capacité de me saboter psychiquement et donc aussi user mon capital d'énergie physique.
-A quoi bon !? -Tu es nul ! -Tu t'es ENCORE trompée- Tu aurais pu faire mieux.
Et lorsque je me suis rendue compte, j'ai essayé de le modérer comme si c'était un ami.
-Tu aurais pu faire mieux est devenu la prochaine fois tu feras mieux.
Et si c'était pas déjà fait je suis passée au verbe "devoir" et "faire".
Ce qui revient au même !
Quitter le mental a été une libération et plus jamais je ne souhaite revivre même à petite dose, "ces prises de tête" pour tout ou pour rien.
J'étais vraiment malade et sans drogue, ma tête qui m'avait conduit à la dépendance était toujours pas clean.
Etre finalement lucide, et en conscience avec ce qui se passait en moi m'a permit de me voir telle que j'étais.
Car ses pensées entraînaient des  répercussions sur mes actes, mes relations et sur ma vie dans son intégralité.
Je me suis vue et le constat a été de vouloir changer avec l'aide d'une Puissance d'amour dans ma tête et pas seulement en théorie.
Mettre en pratique de l'amour inconditionnel, et regarder le pourquoi de tant d'exigences m'a fait comprendre que je me donnais aucune valeur.
J'avais beau faire, ça ne suffisait jamais.
J'étais restée cette enfant pas reconnue dans tous ces efforts.
Alors nous nous somme parlé, et la souffrance était présente mais l'amour que cette enfant n'avait pas pu donner à ses parents ne demandait qu'à se manifester.
L'amour est une énergie puissante de guérison, et juste pour aujourd'hui, je fais appel à la puissante guérison de l'amour.
Bonne 24 heures.
Hug

Dernière modification par naïs (06 04 2017 11:09:03)

Hors ligne

#2 07 04 2017 07:17:55

lucky
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

merci nais


(((((((( Big Hug ))))))))

Hors ligne

#3 08 04 2017 02:02:24

Tess
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

toujours aussi belle Naïs


your history doesn't determine your destiny

Hors ligne

#4 09 04 2017 17:49:43

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Merci pour ce beau compliment qui me va droit au cœur.
Très bonne 24  h. à tous.
Big hug

Hors ligne

#5 12 05 2017 12:02:39

papillon933
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

De l'amour en barre, chez nous le 4 juin...
CEST L'ANNIVERSAIRE DU GROUPE D’AUBERVILLIERS
POUR FETER  SES 4 ANS, LE GROUPE
« CLEAN SOUS LES TOITS BLEUS »
Organise son big pique-nique annuel
Le Dimanche 4 juin 2017 à midi
Au Parc de la Courneuve
Au milieu du Grand Lac       
Entrée des Pyrus côté St Denis
Il y a un parking, ou sinon tu peux venir par
Bus 252, 250, 153, ou le 150 que tu peux prendre à la porte de la Villette (métro 7 ou Tramway 3) ou à l’arrêt La Courneuve Aubervilliers du RER B (10 minutes de gare du Nord)
Viens avec ce que tu as envie de partager à boire et à manger
Emmène ta guitare, ton djembé, tes enfants,
ton chien, et tout ce que tu veux
(mais pas de drogue !)
On fera aussi une réu sauvage comme d’hab…
Viens, plus on est de fous, plus on se rétablit…

Djamel, Magid, Pascal, Lilian, Stéphane, Thibault, Manu, Nadir, Sandra et Léo


Relax, Dieu contrôle la situation!

Hors ligne

#6 21 05 2017 07:19:39

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

J'avais un mental assassin qui avec des pensées courtes et direct m'atteignait au quotidien.
J'avais vécu si longtemps de cette manière qu'il faisait partie intégrante de moi sans que je pense à le remettre en cause.
Des pensées qui étaient devenues des croyances, des pensées structurées négatives qui avaient la capacité de me saboter psychiquement et donc aussi user mon capital d'énergie physique.
-A quoi bon !? -Tu es nul ! -Tu t'es ENCORE trompée- Tu aurais pu faire mieux.
Et lorsque je me suis rendue compte, j'ai essayé de le modérer comme si c'était un ami.
-Tu aurais pu faire mieux est devenu la prochaine fois tu feras mieux.
Et si c'était pas déjà fait je suis passée au verbe "devoir" et "faire".
Ce qui revient au même !

Dépendante et bipolaire , perso, je peux pas faire grand chose contre ce mental qui chez moi
se démultiplie à l'infini par période , mes neurones s'excitant et multipliant à loisir leurs connexions
entraînant par périodes des flots de pensées , du coq à l'âne et des multitudes d'associations.
C'est souvent intéressant , mais très vite épuisant  (seul un bipo peut comprendre)
Dans ces moments là : je suis impuissante devant l'autre maladie
autant que devant la dépendance et toutes deux m'ont fait perdre la maîtrise de ma vie.
Quand je suis une phase up bipo j'ai pas le choix : accepter cet afflue de mental parfois intéressant
en ne perdant pas de vue que si je ne prends pas les mesures adéquates (mon suivi médico psychologique)car
à la frénésie succédera le down : avec l'énergie et le qi d'un bulot...Et quand ça arrive : attendre que ça passe.
Je pratique depuis janvier l'auto hypnose et méditation de pleine conscience - parait que c'est bon également pour le cerveau
et sa plasticité

Le virus P du perfectionnisme est commun aux deux maladies
Avec celui là , j'arrive à négocier mieux qu'avant : je le repère.
J'ai une phrase clef :"je ne laisse personne pas même moi me mettre la pression"
et je refuse toute tentative de culpabilisation surtout quand il émane d'un tiers.
J'essaie constamment d me rappeler que je ne peux que vivre" juste pour aujourd'hui le mieux possible."
C'est devenu une évidence , pas toujours atteignable mais qui est rentré dans ma nouvelle construction mentale
grâce au programme.

C'est curieux si le :" je peux mieux faire "reste pour moi source
de progression ,et est souvent présent à l'esprit, le :" tu t'es encore trompée " n'existe pas
, excepté pour une seule chose, que j'ai eu un mal fou à balancer en 5ème étape
le cœur battant, les mâchoires serrées , envoyer mail -
je mets en dehors de ça les saloperies
effectuées sous dépendance, mais je n'ai jamais rien regretté des chemins tortueux que j'ai pu emprunter.
La chance de n'avoir jamais été réellement méchante et d'avoir finalement opté pour un psychotrope libre d'accès
et financièrement abordable...

Il fallait que j'en passe par là pour "capter"

Dernière modification par sassandra (21 05 2017 07:53:58)

Hors ligne

#7 21 05 2017 07:32:38

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Je me suis vue et le constat a été de vouloir changer avec l'aide d'une Puissance d'amour dans ma tête et pas seulement en théorie.
Mettre en pratique de l'amour inconditionnel, et regarder le pourquoi de tant d'exigences m'a fait comprendre que je me donnais aucune valeur.
J'avais beau faire, ça ne suffisait jamais.
J'étais restée cette enfant pas reconnue dans tous ces efforts.
Alors nous nous somme parlé, et la souffrance était présente mais l'amour que cette enfant n'avait pas pu donner à ses parents ne demandait qu'à se manifester.
L'amour est une énergie puissante de guérison, et juste pour aujourd'hui, je fais appel à la puissante guérison de l'amour.
Bonne 24 heures.
Hug

Je me reconnais dans cette description
Mettre en pratique l'amour inconditionnel bien que je comprenne en quoi il est nécessaire
reste une notion non vécue
Ma PS j'y pense souvent...Bien que je puisse en étant vigilante
en voir les effets sur ma vie , j'aimerai sentir son amour et celle - ci car alors
comment dialoguer réellement ?
bin oui, j'aimerais le flasch mytique vécu par certains bipolaires en phase psychotique ou pas
je lui parle mais je parle à une puissance non concevable, non atteignable
(l'essence de la divinité ? )
je demeure en "en recherche".
Les expériences spirituelles sont le plus souvent de nature commune :
un sourire dans la rue, la lumière des yeux d'une vieille dame,
être content de soi parce que on a agi en accord avec sa personnalité
c'est cool aussi....

Garde ça simple.

C'est mon expérience - merci nais pour le sujet

Dernière modification par sassandra (21 05 2017 20:00:48)

Hors ligne

#8 23 05 2017 14:31:55

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Perso, j'ai commencé par des exercices simples quand mon mental m'envoyait du noir. Choisir une lettre de l'alphabet, et énoncer tout les mots commençant par cette lettre qui sont positifs pour moi. Visualisez ma culpabilité et autres ressentis négatifs qui n''avaient pas lieu d'être et imaginez un contenant pour les enfermez dedans ainsi que le système de fermeture et le lieu.
Pratiquez la méditation et la spiritualité et aboutir à une meilleure pleine conscience de son mental ainsi que de son corps.
Les exercices de respirations aident à diminuer considérablement la peur, le stress.
Ralentir sa respiration et la faire parcourir jusqu'aux pied permet de s'ancrer sur du solide.
Nous ne sommes pas indissociable de la nature, nous en faisons partie, reconnaître ce que le corps a besoin aide l'esprit à comprendre nos limites.
A mon avis, nous sommes plus ou moins conditionné à subir la pression social, familiale, etc.
Reprendre sa liberté, c'est aussi ne pas se mettre d'étiquette, et agir en connaissance des causes profondes qui nous poussent à agir au quotidien et s'en détourner afin de procéder à de nouvelles expériences font de nous des chercheurs de la vérité.
Et lorsqu'on cherche la vérité, on fini par la trouver car chacun a la sienne comme sa propre histoire.
J'ai été à l'intérieur de mon histoire car j'ai toujours voulu comprendre, et on m'a donné tant de réponses même si il y aura toujours du mystère.
L'amour est une énergie comme tout ce qui est vivant. Et après la vie, si l'on croit à une P.S. il y donc aussi certaines énergies.
Et puis comme tu l'écrit, si je peux te rejoindre de cette façon; l'exigence d'une pratique de haute spiritualité nous ferait oublier les petites choses magnifiques du quotidien. Et nos meilleurs conseillers à ce sujets, ce sont les petits enfants.
C'est parfois dur, de regarder les nouvelles et de voir tant de souffrances inutiles alors que nous avons envie pour la plupart de vivre dans un monde plus juste.
Ainsi, je collabore à l'élévation de ma conscience afin de croire que l'évolution humaine ira dans ce sens et qu'il faudra du temps pour y arriver mais le temps est un concept matériel alors c'est vraiment un détail que Dieu a bien-sûr pris en compte. -)
Et j'ai envie pour finir de partager ma joie au-sujet de ma vie au quotidien et de sa non-limitation (bien-sûr sans consommation).
Big hug

Hors ligne

#9 05 06 2017 05:27:04

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Perso, j'ai commencé par des exercices simples quand mon mental m'envoyait du noir. Choisir une lettre de l'alphabet, et énoncer tout les mots commençant par cette lettre qui sont positifs pour moi. Visualisez ma culpabilité et autres ressentis négatifs qui n''avaient pas lieu d'être et imaginez un contenant pour les enfermez dedans ainsi que le système de fermeture et le lieu.
Pratiquez la méditation et la spiritualité et aboutir à une meilleure pleine conscience de son mental ainsi que de son corps.
Les exercices de respirations aident à diminuer considérablement la peur, le stress.
Ralentir sa respiration et la faire parcourir jusqu'aux pied permet de s'ancrer sur du solide.
Nous ne sommes pas indissociable de la nature, nous en faisons partie, reconnaître ce que le corps a besoin aide l'esprit à comprendre nos limites.

Big hug


Je réponds tardivement et je m'en excuse
Je pratique les techniques que tu évoques régulièrement chaque jour
C'était mon challenge pour l'année 2017 et jusque là je m'y tiens
Ayant découvert ces techniques en post cure il y a plus de 20 ans (j'ose pas parler de 24 heures) lol
Je comprends mieux (en tout cas je le crois) le terme esprit et ton évocation des anges dans un autre post
chacun met ce qu'il veut derrière ps.

Actuellement je suis dans la méditation de pleine conscience
qui commence à être reconnue par les "sommités médicales"
comme un atout précieux ( complémentaire)  pour le médical
et très positif en bipolarité - j'y suis depuis deux semaines après une phase "up"
et je conçais que cette méthode peut m'aider à être plus vigilante sur les manifestations de la maladie.
ayant la chance juste pour aujourd'hui de ne jamais rentrer en "psychose" (perte de contact total  avec la réalité -merci ps)
Je me dis que ça peut servir en dépendance pour se dissocier des pulsions
mais j’applique par encore au sujet de "l'autre dépendance" : troubles des comportements alimentaires
ça viendra....

Dernière modification par sassandra (05 06 2017 05:33:54)

Hors ligne

#10 05 06 2017 05:49:42

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

L'amour est une énergie comme tout ce qui est vivant. Et après la vie, si l'on croit à une P.S. il y donc aussi certaines énergies.

Big hug

                   
Qu'est ce que cette notion d'amour inconditionnel m'a semblé impossible à comprendre  et à vivre !!!
J'ai souvent été en contact ( provoquant et reprovoquant les situations par répétition incomprise)
avec des pervers narcissiques (réalité  galvaudée mais bien réelle)  , individus particulièrement malveillants et dangereux.
Lors d'une méditation trouvée sur you tuble   , j'ai pu enfin en saisir une once de compréhension
et de ressenti intérieur, car chaque fois j'essayais d'aborder le sujet , je plaçais ce type d'individu en primo
dans ma conscience et ça me levait le poil ( pour être aimé faut être aimable).
Faut dire que je suis "en affaire" avec ce type de psychologie
situation dont je n'ai à l'heure actuelle aucun moyen de faire cesser
(si ce n'est mettre avocats et notaires comme intermédiaires)
mais qui m'oblige à concevoir et penser comme lui - berk : c'est mentalement prenant et salissant.

Quand aux énergies la notion d'univers est pour ma part  suffisante pour ne pas douter.

Merci pour ta joie de vivre qui est la base même permettant à un dépendant pratiquant
de sentir réellement ce que peut signifier vivre "sans toxiques"...

Dernière modification par sassandra (05 06 2017 05:56:51)

Hors ligne

#11 09 06 2017 10:38:55

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Désolée de savoir que tu es au prise avec ce genre de personne tel que P.N. et donc la manipulation perverse.
La manipulation perverse brouille l'esprit et la réalité des gens qui la subissent, et en plus de ça, il est parfois nécessaire de comprendre leur fonctionnement afin d'y répondre.
Ils agissent d'un manière infaillible et sont difficilement repérable mais à un moment donné, ils feront une erreur et il faut être patient en le sachant. Par exemple comme ils ont sûre de leur impunité, ils peuvent aller trop loin et l'orgueil  est leur point faible. (je parle de P.N. au masculin mais au féminin, c'est pareil). Après si on a le choix, il vaut mieux fuir leur compagnie. Evidement si il fait partie de ta famille ou si c'est ton ex-conjoint avec qui tu as eu un ou des enfants, c'est bien plus compliqué !
J'ai mis du temps à comprendre le vocabulaire pervers et j'ai vécu toute sortes de situations perverses (travail, relation).
Mes parents tout en me maltraitant dès mon plus jeune âge, m'appelait "guatillon"
Ce qui se traduit par -très gâtée-
Ils estimaient que j'avais beaucoup de chance et le croyaient vraiment.
C'est une grande folie que celle-ci, et il est impossible de se situer sainement dans un tel contexte familiale et de décrypter le langage pervers.
Je comprends que j'ai fini en HP en étant clean.
Les Psy m'ont fait un CV total, et j'ai mis des années à comprendre que je n'étais pas folle mais qu'on m'avait rendue folle.
A présent, j'ai le choix de ne plus subir car je n'ai plus affaire avec ce genre d'individus destructeurs (les membres de ma famille sont tous décédés) et je repère la manipulation rapidement.

Je ne demande que la vérité, si tu es "un,une pourri", et bien ne te cache pas derrière un masque, des paroles, dis-moi concrètement que ce que tu fais, ce n'est pas pour mon bien.
Oui parce ce qui détruit le mieux et le plus, c'est ce genre de mensonges.
Nous avons tous le droit au minimum à la vérité, et c'est cette vérité quelle qu'elle soit qui donnera un sens.
Et puis au final, ils ont qu'à rester dans leurs vérité perverses tant que je sais que j'ai la mienne et qu'elle est juste.
De toute façon, ce sont des gens malades très inventifs et faut pas trop dépenser d'énergie en se disant qu'on va gagner parce qu'ils jouent avec nos émotions.
Alors une personne hors d'atteinte est une personne qui n'a rien à perdre ni à gagner.
Bon, je sais que la théorie est plus difficile que la pratique surtout qu'ils trouvent toujours des complices (juges, assistantes sociales, voisins, membre de ta propre famille, etc, etc.)
Pour eux, c'est un jeu, ils sont débiles, ils n'ont que ça à faire dans la vie !
Minable vie que celle-ci !
On va pas quand même prier pour eux !
Faudrait pas qu'on se sacrifie, au nom d'une bonne conscience qui n'en n'ait pas une !
Lorsque je me suis vue comme une marionnette folle à être tirée dans tous les sens, et bien j'ai vu en eux, de quoi, ils étaient habité tout comme mes parents et ma famille entière.
La lucidité m'a sauvé la vie et elle continue à le faire.
Je t'envoie du courage un jour à la fois et big hugs
Je suis passée par là, moi aussi.
Ya une marionnette folle qui s'agite dans tous les sens, et c'est nous les victimes et eux tirent les ficelles.

Hors ligne

#12 23 06 2017 11:55:14

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

il est parfois nécessaire de comprendre leur fonctionnement afin d'y répondre.

C'est fait  : j'ai suffisamment lu et relu tout ce que l'on peut trouver de sérieux sur le net.
Il s'agit d'un frangin et peut être aussi de ma mère par certains côtés , une fanatique absolue
du contrôle sur tout et tout le monde. Je crois cependant qu'elle ne rentre pas dans le cadre pn
même si elle en a certains côtés.

Cependant je l'aime et je me demande si cet amour  ne  brouille pas ma clairvoyance.

Quand à l'aurez "tarentulo" : j'ai fui en mettant notaires et avocat en tant que "médiateurs"....

Dernière modification par sassandra (23 06 2017 11:56:56)

Hors ligne

#13 23 06 2017 12:03:57

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Et puis au final, ils ont qu'à rester dans leurs vérité perverses tant que je sais que j'ai la mienne et qu'elle est juste.

Oui : vivre et laisser vivre, il n'y a que moi que je peux changer mais même   en le sachant
je sors de chez ma mère à laquelle j'étais venue dire bonjour. Résultat : elle m'a pourri le cerveau - je suis restée calme mais grosse fatigue.
Je l'aime pas dans le contexte de ton titre -  la puissante guérison de l'amour : je dois zapper quelque chose

Hors ligne

#14 23 06 2017 12:13:24

sassandra
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Faudrait pas qu'on se sacrifie, au nom d'une bonne conscience qui n'en n'ait pas une !

Merci nais -c'est exactement ça
je sais pas comment je vais démêler les fils de cette bonne conscience qui n'en est pas une.
Ce n'est pas difficile à faire lorsque il ne s'agit que de bonne et solide logique
mais celle-ci ne peut réellement s'appliquer que lorsque les liens sentimentaux ou autres notions illogiques
ont été  apréhendé, consentis ou rompus lorsqu'ils sont si néfastes.
Ma mère me tape sur le système : elle ne m'est pas bénéfique - loin de là
et l'amour que je lui porte est finalement construit sur des tréteaux pourris.

MERCI  ET ACCOLADE  (lol)

Hors ligne

#15 26 06 2017 14:48:36

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Je ne  peux parler qu'en ma propre expérience.
Ma mère a été durant mon enfance qu'une représentation maternelle, elle ne s'est jamais investie physiquement, n'a fait que jouer un rôle lorsque l'envie lui en prenait.
Une seule fois, j'ai senti son investissement. Nous étions à la piscine, je devais avoir entre 5 et 6 ans, et dans l'eau du bassin, durant 20 minutes, elle m'a tenu les bras et le bassin afin de me montrer les mouvements de la nage. Je l'ai vécu comme un rêve. Mais grâce à ce moment, je sais ce qu'est un investissement maternel, sinon je ne pourrai que l'imaginer et non le ressentir.
Je l'ai ressenti pendant ces fameux 20 minutes, et donc je sais que l'enfant en moi, ce qu'il désire ce sont ces 20 minutes ! Mais ma mère ne peut pas me donner cet investissement là, et si elle l'a put ce fut dans l'eau où elle s'est sentie suffisamment en confiance. Les personnes comme ma mère  ont appris et pensent dans leurs inconscients malades que le monde est mauvais de toute façon, et qu'il faut faire subir plutôt que subir. Si elle voulait de l'attention, elle ne pouvait et ne savait que l'obtenir en manipulant de toutes les manières possibles. Elle a passé sa vie à le faire avec moi beaucoup plus facilement puisque j'étais sa fille et que j'attendais toujours son amour. Je peux dire qu'elle m'a eue jusqu'à la fin de sa vie ! En fait, je désirai "ces 20 minutes"
Je peux faire une analogie avec la drogue que je consommais, je recherchai toujours l'effet de la première fois sans jamais la trouver, et je recommençai alors en espérant récupérer ce souvenir de la 1ère fois.
Ah oui ! Comme j'essayai de m'adapter à elle, à ses humeurs etc, je lui ai largement facilité la tâche de me maintenir sous son emprise.
Perverse, manipulatrice, actrice, qui était 'elle ? Elle était dans la survie avec une vision d'un monde néfaste et négatif et toujours prête à semer des mauvaises graines mais parfois elle a émis le souhait d'être une bonne personne et à ce moment elle était sincère mais n'a jamais réussi à le devenir.
Sa vie si on  peut appeler ça une vie n'a été qu'une énième répétition de toutes ses erreurs, et pour ne pas affronter la réalité de ses actes, elle a consommé jusqu'à la fin en incriminant les autres comme responsables se tous ses malheurs.
Heureusement qu'à l'approche de la mort, ses yeux ont été touché par la grâce divine, elle est partie accompagnée de l'amour infini.
Ce que je souhaitais avant tout, c'est qu'elle parte dans la dignité qui lui avait si cruellement manqué, et ce fut fait ainsi.
Voilà mon expérience avec ma mère qui n'en fut une que 20 minutes, et je le dis sans ironie, c'est mieux que rien car ainsi j'ai pu comprendre ce qu'est un investissement maternel dans ma chair et comprendre ainsi que le reste n'était que des mensonges qu'elle me donnait soi-disant comme une bonne mère.
Le plus difficile a été de ne pas croire ses mots qui disaient le contraire de ce qu'elle était en réalité.
Je me suis beaucoup consolée moi-même et c'est moi qui me suis excusée auprès de mon enfant de ne pas avoir eu la mère que cette petite fille méritait.
Beaucoup de souffrances avant d'être libérée de ma mère même après  son décès, tout un chemin pour comprendre et toujours avec l'aide de ma P.S.
Survivante de la maltraitance, je n'ai pas répété, et je suis une bonne personne car je prends soin des autres comme je voudrais que l'on prenne soin de moi.
Bonne 24 h. sous le signe de la libération enfin espérée et vécue un jour à la fois dans la connaissance du monde qui nous entoure.

Hors ligne

#16 28 06 2017 09:38:07

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Merci nais - je vais pouvoir peut être réaliser une vraie quatrième et cinquième (faire table rase et balayer les décombres du passé)

Il y a des choses que je retrouve dans ton descriptif maternel - ce qui est bluffant c'est que dans un tout petit forum anonyme dans lequel
"j’œuvrais " il y a quelque temps, nous étions cinq à huit selon les moments - deux femmes sur les quatre du forum avaient eu des mères maltraitantes dont une toxicomane - et lorsque le sujet était évoqué sur la toile , j'étais dans un total déni concernant ma mère : "ok , elle est une acharnée du contrôle absolu sur tout et tout le monde , mais quand même elle n'est pas comme ça"

Elle l'est par beaucoup de côté et je la reconnais dans ce que tu décris en beaucoup de points.

Faire ce constat est il douloureux ? Il n'est pas facile car comme tu le décris , la demande de reconnaissance et d'amour demeure encore en moi
que je le veuille ou pas intellectuellement - douloureux : je ne sais pas car au fond de moi quelque part , je crois que le déni avait commencé à se fissurer avec toutes mes écritures "programmesques" et que j'avais commencé à admettre et accepter ce qu'elle était.

Maintenant va se poser le problème d'une intégration pareille à celle qui provoque le déclic en "dépendance narcotiques"

je ne pourrai jamais la changer - et il me revient m'étant rapproché géographiquement de ma mère pour l'assister dans ses vieux jours
de savoir exactement comment je vais pouvoir pratiquer "un égoïsme éclairé" (j'avais écrit exorcisme - lol) et quand et comment je vais pouvoir
refaire une cinquième étape envers ma fille qui est elle même , toxico et manipulatrice. Je ne parle pas des étapes suivantes - je ne les aie jamais
vraiment pratiquées (hors 12 ème) et je comprends pourquoi : je sors du déni de la maladie psy (bipo) et j'ai ces paramètres à poser en plus
pour déterminer en quoi et comment je n'ai pas été la mère que cette petite fille attendait.

Il s'avère qu'il est difficile de faire une nouvelle cinquième envers ma fille toxico -
elle se servirait de cela pour réapparaître dans le secteur
et c'est niet - ni son père ni moi n'avons les forces de revivre , ses manipulations de toxicomanes, sa violence et ses menaces de mort.
Elle a eu accès au programme et en a entendu parler , puisque j'allais en réunion régulièrement pendant des années
et que je l'ai amené à des réunions ouvertes ....j'avais fait ma cinquième vis à vis de ma toxicomanie et alcoolisme dont elle ne se rappelait pas car j'avais arrêté à ses quatre ans, mais mais épisodes bipolaires nombreux ( high et down) n'ont certainement pas (en plus) contribué à sa stabilité.
Je n'étais pas diagnostiquée à l'époque.Pour mettre un frein à toute polémique qui pourrait apparaître à ce sujet, je signale
que a) la bipo se voit à un irm b)les traitements actuels ne permettent absolument pas de se défoncer avec d) elle suscite un taux de morbidité important , les fragilité induites , permettant des conduites dangereuses dont la toxicomanie, mais aussi , pour un certain nombre
suscitant parfois des pertes de contacts avec la réalité avec ou sans toxiques.

Je pose les choses comme elles sont : je te remercie et je t'embrasse - nous ne somme pas hs avec le sujet proposé
il s'agit ici de reflexions amenées par "l'amour" : faire comprendre à l'autre par son vécu, avec toute l'empathie que le programme
VEUT susciter et merci ps de m'avoir mis ce merveilleux outil à disposition et merci à toi nais
Oui tu es une belle personne

Dernière modification par sassandra2 (28 06 2017 09:39:40)

Hors ligne

#17 30 06 2017 12:25:19

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Merci pour la belle personne, toi aussi tu es une bonne et belle personne même si tu devais ne pas pouvoir aider ta mère ou une autre personne qui va mal.
Je suis sortie de l'emprise maternelle lorsque j'ai compris que j'étais une bonne personne sans avoir besoin de l'aider même si elle me le demandait et même si elle était très malade physiquement ou psychiquement. Enfin plus de culpabilité ! Je suis une bonne personne et c'est tout. Je n'ai plus l'envie, ni le désir, ni l'énergie de nourrir des sangsues. Je ne suis pas une nourriture organique, je ne suis pas un objet que l'on peut manipuler et utiliser à sa guise. Je suis une personne qui a envie et a le besoin très sain de fréquenter des personnes heureuse d'un juste partage, qui save donner et recevoir.
Je ne tolère plus ce genre de relation, et dès que je comprends que c'est une relation à sens unique, et bien je met les voiles !
Et je l'ai fait encore dernièrement avec une personne, je lui ai envoyé un sms en lui disant que j'étais désolée de n'être plus disponible pour elle pour le moment.
Ce qui veut dire en fait-à jamais- Elle le comprendra ou pas.
Comme c'est bon de respirer la liberté, une fois que tu l'as goutée, tu ne peux plus y renoncer pour personne.
Je suis si heureuse sans elle, elle n'était capable que de me briser les ailes (pour rester polie) -)
Bonne 24 h. et Big hug

Hors ligne

#18 01 07 2017 06:59:03

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Merci pour la belle personne, toi aussi tu es une bonne et belle personne

Tomber sept fois, se relever huit, Philippe Labro
Dans ce livre ou il parle d'une maladie ou il était enfermé dans son corps
il évoque le fait de s'être rendu compte que en faisant le point rien de ce qu'il avait pu créer et mettre en place
en audio visuel n'avait d'importance pour lui pas même ses "écriture".
La seule chose qui comptait était qu'on puisse dire cela de lui, à sa mort.
"C'était une bonne personne"
J'ai vite fait de dévier - je peux être et rester une bonne personne quand je me relie au programme
sans tomber dans le perfectionnisme non plus, je peux être infecte également :
le tout est de cultiver la vigilance.

A l'agonie , s'il y en a une- quand je serai seule avec mon dieu
car on est toujours seul(e), en fin de vie j''aurais pu dépasser cette maxime entendue à la radio dernièrement :
"En occident, la plupart des gens vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir
et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu."

Hors ligne

#19 01 07 2017 07:17:01

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Enfin plus de culpabilité ! Je suis une bonne personne et c'est tout. Je n'ai plus l'envie, ni le désir, ni l'énergie de nourrir des sangsues. Je ne suis pas une nourriture organique, je ne suis pas un objet que l'on peut manipuler et utiliser à sa guise. Je suis une personne qui a envie et a le besoin très sain de fréquenter des personnes heureuse d'un juste partage, qui save donner et recevoir.
Je ne tolère plus ce genre de relation, et dès que je comprends que c'est une relation à sens unique, et bien je met les voiles !
Et je l'ai fait encore dernièrement avec une personne, je lui ai envoyé un sms en lui disant que j'étais désolée de n'être plus disponible pour elle pour le moment.
Ce qui veut dire en fait-à jamais- Elle le comprendra ou pas.
Comme c'est bon de respirer la liberté, une fois que tu l'as goutée, tu ne peux plus y renoncer pour personne.
Je suis si heureuse sans elle, elle n'était capable que de me briser les ailes (pour rester polie) -)
Bonne 24 h. et Big hug


Je me bats avec cette culpabilité actuellement ( bien qu'elle soit en pleine santé et j'en suis heureuse pour elle)
car mes actions étaient empreintes de culpabilité et j'ai décidé de renoncer à tout action
avec quelque être humais que ce soit, qui joue et utilise ce créneau que ce soit de manière consciente ou inconsciente.
C'est une période difficile pour moi, quand je l'ai au téléphone elle a des mots et une intonation tellement agréable et humaine !!!!
Je connais le concept : tout ce qui n'est pas réglé en moi brûle de continuer à aimer la mère qu'elle ne sera jamais.
Dans ce cas de figure , j'y vais  tranquillement et bing je me  fais ramasser là ou ça fait mal et je mets une semaine pour t'en remettre

C'est difficile d'admettre qu'un parent, notamment la mère est et a été maltraitante
A cela je répondais encore il y a quelques temps par les exemples de mon conjoint
qui avait un père qui les étranglait, ou les foutait dehors en plein hiver
au point qu'ils devaient creuser des trous dans les champs , juste la tête dehors pour ne pas mourir de froid.

je me coltine la colère - normale à ce sujet - car enfin j'accepte de regarder la vérité en face
j'ai hâte que vienne le pardon, mais c'est un travail de gestation intérieure qui ne va pas s'effectuer en un claquement de doigt

Je me suis rapprochée géographiquement pour l'aider dans ses vieux jours
je ne sais pas comment je vais gérer ça - grâce au ciel elle est solide comme un roc
mais ne pas prévivre : j'ai de toute façon un travail intérieur à faire grâce au programme

hughs - lol

Hors ligne

#20 01 07 2017 10:04:21

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Je te et nous souhaite du courage un jour à la fois.
Je suis tout é fait d'accord que la plupart des gens vivent comme si ils n'allaient jamais mourir en Occident.
Hélas la mort est un sujet tabou et  peu de gens ont envie d'en parler. Ce n'est pas considéré comme un sujet attrayant, je peux le comprendre.
J'ai fait une voir plusieurs expériences que l'on nomme para-normal, cela m'est arrivé alors que je ne croyais  absolument pas à ce que je considérais au-mieux comme du folklore de bas niveau pour les crédules.
Donc, je suis très bien placée pour comprendre l'approche rationnelle de la vie et de la mort.
Après ça, je n'ai plus été la même personne, j'au dû gérer aussi cette nouvelle situation et ça n'a pas été facile.
Il est plus important pour moi d'être un être spirituel que de réussir matériellement, nous avons le choix de mettre la ou les priorités semblent essentiels.
Je considère  que le matériel ne peut que m'éloigner de mon but. Une fois que j'ai de quoi me loger et me nourrir convenablement, c'est suffisamment.
L'important pour moi est la lumière que je porte en moi et qui a sa place dans ce monde pour briller et peu importe ce que je possède.
Nous sommes tous des créatures de lumière seulement  pour des raisons particulières certain sont dans la face sombre et ne possède pas l'énergie positive nécessaire et il faut bien qu'il la trouve à l'extérieur d'eux-mêmes.
Je te hug fort et je ne vais pas pouvoir partager sur ce site ces prochains jours.
Bonne 24 h.

Hors ligne

#21 02 07 2017 06:21:42

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

Hélas la mort est un sujet tabou et  peu de gens ont envie d'en parler. Ce n'est pas considéré comme un sujet attrayant, je peux le comprendre.
.

Pour ma part , elle fait partie de la vie.
Dire que je n'en ai pas peur serait faux ,bien que ce ne soit pas une angoisse.

J'ai fait quelque fois le rêve du condamné à mort
attaché à un poteau avec les fusil qui vont tirer
Je savais que je ne pouvais plus tergiverser et que dans la fraction de seconde à venir
ce ne serait plus la vie - et je me posais pas la question de après et comment :
Ce ne serait plus la vie tout simplement.
De quoi se "ch ..." dans les bottes.
C'était facile de dire que j'en avais rien à faire quand j'avais le cerveau pris par l'alcool ou le nez tout blanc
c'est facile hors lucidité.
Historiquement les soldat qu'on envoie ou envoyait au casse pipe por en faire de la chaire à canon
étaient et sont  souvent "dopés" et ceux dans beaucoup d'armée du monde.

-Tout organisme vivant est programmé pour la survie

J'ai "travaillé" comme clown des hôpitaux
et pour comprendre les petits qui étaient sous chimio
j'ai tenté de faire de ma mort un sujet de méditation
de faire comme si j'allais mourir : c'est impossible pour ma part
le cereau et le corps s'y refusent.

A ce sujet , je recommande La Mort intime, éditions Robert Laffont, 1995 (préfacé par François Mitterrand)
de Marie de Hennezel.

Perso , c'est pour moi un non sens d'essayer de progresser par le programme
et de s'y maintenir sans aborder le sujet....

J'ai voulu faire du bénévolat auprès des mourants en hôpital
mais je me suis rendue compte que c'était d'abord pour faire le deuil de mon père
et ensuite que je ne suis pas assez solide avec la bipolarité
pour gérer la chose correctement...
hughs

Dernière modification par sassandra2 (04 07 2017 04:29:41)

Hors ligne

#22 09 08 2017 04:06:25

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

J'avais un mental assassin qui avec des pensées courtes et direct m'atteignait au quotidien.
J'avais vécu si longtemps de cette manière qu'il faisait partie intégrante de moi sans que je pense à le remettre en cause.
Des pensées qui étaient devenues des croyances, des pensées structurées négatives qui avaient la capacité de me saboter psychiquement et donc aussi user mon capital d'énergie physique.
-A quoi bon !? -Tu es nul ! -Tu t'es ENCORE trompée- Tu aurais pu faire mieux.
Et lorsque je me suis rendue compte, j'ai essayé de le modérer comme si c'était un ami.
-Tu aurais pu faire mieux est devenu la prochaine fois tu feras mieux.
Et si c'était pas déjà fait je suis passée au verbe "devoir" et "faire".
Ce qui revient au même !

Le virus p du perfectionnisme sabote vraiment la vie
je ne sais pas si j'ai consenti pleinement à ce que ps élimine ce dysfonctionnement extrêmement lourd
mais avec le carnet de gratitude et l'inventaire quotidien
que je pratique par à coups , j'arrive à museler cette voix destructive.
Curieusement un meilleur suivi et traitement médical sur ma maladie psy , m'y a fortement aidée
et une pratique sporadique de la méditation de pleine conscience
qui m'a permis de voir à quel point je pouvais m'auto critiquer
comme celle- ci demande de remarquer ce qui est sans juger
ça m'a donné une "méthode" pour palier à cela.....

je dois, je dois , je dois : c'est vraiment une calamité
ça empêchait le je fais -je me braquais car je ne supporte pas et toujours encore plus toute forme de contrainte
énoncée de cette façon là ne serait ce que par moi même
maintenant et juste pour aujourd'hui
j'ai appris à comprendre et pardonner que je ne sois pas aussi efficiente que je le voudrai
ma maladie et le traitement qui a amélioré ma vie ne me le permettent pas tout simplement
alors j'apprends à accepter - et puis je n'ai plus 20 ans.

Hors ligne

#23 09 08 2017 04:09:15

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

L'amour est une énergie puissante de guérison, et juste pour aujourd'hui, je fais appel à la puissante guérison de l'amour.
Bonne 24 heures.
Hug

Merci nais - je sais comment commencer ma journée
prière et méditation tournant autour de ce sujet
Merci NA

Hors ligne

#24 22 08 2017 09:01:19

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Méditation de la compassion
https://www.youtube.com/watch?v=FA56TTSO5uk
20 mn

Hors ligne

#25 23 08 2017 19:39:50

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

La compassion est un sentiment puissant qui me permet d'avancer et d'aimer ma famille, pas pour ce qu'ils ont été ou fait mais juste parce que c'est ma famille et que je ne peux que les aimer.
J'ai fait ce choix là car je veux pouvoir profiter de la force inconditionnelle de l'amour et la vision qui va avec au sens physique.
Le passé c'est le mental pour moi, le présent c'est la vie créatrice qui s'offre à mes sens, visuelle, olfactif, etc.
Alors, ils n'ont qu'à être ce qu'ils ont été, rien ne peut arrêter le rêve et l'imaginaire.
Le ciel est bleu, rose, violet ou rougeoyant, je n'ai qu'à exploiter mon cœur si celui-ci est réconcilié. Me contenter d'exister est un bel effort mais ma revanche est d'aimer la vie afin de la rendre plus belle.
Aujourd'hui, j'ai fait plaisir, j'ai certainement rendu un instant la vie plus belle à une personne, et par la même occasion la mienne aussi.
Bien des personnes ne sont pas réceptives mais beaucoup d'autres sont très réceptives à la bonne humeur partagée.
Si tant soit peu, faire un petit effort, un sourire, un rire, un bon mot.
Et c'est une journée réussie.
Merci à ma P.S. de m'avoir fait le cadeau de la compassion malgré les souffrances endurées.
Et pour finir, je tiens à préciser qu'il ne m'a pas fallut  faire de sacrifice, je l'ai fait pour moi par pure égoïsme afin d'être la plus légère possible comme un petit enfant.
La liberté d'aimer ou pas, de pardonner ou pas.
De croire ou pas.
Chacun de nous a son libre arbitre.
Bonne 24 h

Hors ligne

#26 24 08 2017 05:59:33

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

naïs a écrit :

La compassion est un sentiment puissant qui me permet d'avancer et d'aimer ma famille,
pas pour ce qu'ils ont été ou fait mais juste parce que c'est ma famille et que je ne peux que les aimer.
J'ai fait ce choix là car je veux pouvoir profiter de la force inconditionnelle de l'amour
et la vision qui va avec au sens physique.

merci nais de ton post...
j'avoue que je me débats avec cette conception :
"ma famille je ne peux que l'aimer"
je le vis douloureusement
quoique les derniers temps j'ai progressé là dessus.
Il y a des moments ou la famille me bouffe et
et même des périodes ou j'ai pu leur dire que si l'amour que je devais leur porter
ne comportait que devoirs, tensions , attentes , méfiance ( ma fille toxico)
je "pissais sur les liens du sang"
Je n'en suis pas du tout au "choisir d'aimer"- c'est là que le bât blesse
je refuse également toute tentative de culpabilisation et de contrôle absolu
proposé  par ma mère - en fait j'ai coupé pour l'une le cordon ombilical
et commence juste à le faire pour ma mère - c'est un processus
qui ne se fait pas en un claquement de doigt et se fait tardivement pour ma mère
(je n'ai pas pu le faire avant :dès l'age de quinze ans j'ai quitté mes parent
et des progressions n'ont pas pus s'effectuer dans les normes)
En fait tu as raison : je ne vis pas ceci comme un choix mais comme une obligation
et que je le veuille ou pas , il reste du ressentiment.
Pour ma fille je me sens "détachée" - sans émotion
et je n'ai pas l'impression que ce soit la bonne démarche
Pour me protéger mon cerveau a oublié presque tout des moments de tendresse et damour réel
que j'ai pu lui porter : je ne les retrouve plus en moi
Pour mon frère alcoolique - (on est vraiment le type même de la famille dysfonctionnelle)
dans ma tête c'est toujours mon petit frère -je l'aime
voir son état et l'état de sa vie me fait mal
et quand il vient et que je le vois partir en voiture complètement schlass
je suis sous tension, tension qui me ramène aux souvenirs douloureux de l'enfance
ou je vivais dans l'angoisse de savoir si mon père allait rentrer bourré ou pas.
(Ces ressentis ne sont pas tous négatifs car je suis devenue abstinente
en partie pour ne pas faire revivre ça à ma fille - c'était hors de question.)
Je préfère ne pas le voir puisque je suis impuissante devant sa dépendance.

Dernière modification par sassandra2 (24 08 2017 06:11:04)

Hors ligne

#27 24 08 2017 20:52:34

naïs
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Je comprends tellement.
C'est plus facile de les aimer à distance pour moi, et la distance qui nous séparent et qu'ils sont tous décédés donc je ne suis plus en prise avec leurs comportements abusifs.
Mais même décédés, j'ai dû faire le deuil de mon enfance.
Ce qui m'a manqué est une mère et un père et non ce qu'ils étaient.
Aucun partage possible.
Maintenant, je peux les aimer car ils ne sont plus présent physiquement et c'est ma délivrance.
Sinon de leurs vivant, les liens qui nous unissaient n'étaient que souffrance, il n'y avait pas de place pour autre chose.
J'avais rompu toutes relations durant 12 ans avec ma mère (12 premières années de mon clean-time).
Parfois, c'est la seule solution.
Bon courage un jour à la fois
Big Hug

Hors ligne

#28 25 08 2017 03:53:03

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Merci de ton partage...
Formuler tout ceci par écrit m'aide à avancer....
C'est très facile le programme et la transmission du message
quand je me limitais aux réunions
ça le devient un peu moins mais c'est faisable de suivre un dépendant dans les cadres
fournis par la fraternité
Après tout si ça dérape on a le choix de "laisser tomber" et je ne m'impliquais pas sentimentalement
c'est peut être orgueilleux mais vivre autant de temps avec des dépendants dans ma jeunesse
, avec moi même et en réu me permet souvent de voir si la personne est encore dans le déni ou pas
et si elle y est je prends a décision de jeter l'éponge : je ne peux pas faire le chemin à sa place
juste tendre la main quand celle-ci la demande , la désire, et en a besoin...

Pour la famille , c'est une autre paire de manche
et c'est dans ce cadre que le programme et sa pratique prend tout son sens

Je t'embrasse

Hors ligne

#29 30 08 2017 09:43:34

sassandra2
Membre

Re : La puissante guérison de l'amour

Méditation de la bienveillance 20mn
https://www.youtube.com/watch?v=NDNF_DmepJ8

Hors ligne

Pied de page des forums